Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.
23:39

Frédéric Lefebvre secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique en 2009, une année noire à venir pour l’internet Francais ?

Selon PC Impact, repris par L’Express, Frederic Lefebvre deviendrait secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique en remplacement de Eric Besson courant janvier 2009.

Frédéric Lefebvre, proche de Nicolas Sarkozy, député des Hauts de Seine qui est également cofondateur et actionnaire majoritaire de PIC Conseil, un cabinet de lobbying Parisien, il a une opinion bien arrêtée sur internet, parfaitement illustrée par sa récente intervention à l’assemblée Nationale.

« L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes !
Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ?
Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ?
Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ?
Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ?
Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ?

Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. [...]
La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. »

La nomination de Frédéric Lefebvre, si elle était confirmée, contraste de façon violente avec les annonces du gouvernement Obama qui a clairement annoncé son intention de faire de l’internet l’un des principaux facteur de croissance de sa politique économique et affiche clairement le jeu : Net neutrality, réforme en profondeur des instances de régulation (FCC), et nomination d’un CTO national.

A l’heure où nos cousins américains sortent de l’obscurantisme, il est triste de s’apercevoir que c’est à notre tour d’y plonger.

A lire sur le même thème :

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl